29 avril 2008

Hard déco

Frédérique fut la femme de nombreuses premières fois. Elle fut la première femme que je rencontrai dans une soirée et qui me glissa son numéro de téléphone dans la main en partant. Elle fut la première femme aux cheveux très courts avec laquelle je couchai, et l'une des rares à avoir presque le même âge que moi... Elle fut enfin celle qui avait les seins les plus sublimes que j'ai jamais tenu entre mes mains. Elle était petite mais avait un corps parfait, sportif et parfaitement proportionné. Elle prenait un soin... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 08:00 - - Commentaires [29] - Permalien [#]

25 avril 2008

From hell

Ca commence par un genre de bruit. En fait, c’est plus une sensation qui ferait comme un bruit. Un crissement. Un peu comme un rideau métallique qui s’ouvrirait dans un entrepôt, à part que ça se passe derrière mes yeux. C’est le bruit de paupières sèches coulissant sur deux globes oculaires, les miens en l'occurrence. Du sable entre deux couches mobiles d’organique. A ce moment, je commence à avoir suffisamment de conscience pour percevoir une douleur dans l’épaule, dans le haut du biceps. Le bras est bizarrement placé,... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 11:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
18 avril 2008

A boue, deux souffles

Le bureau vibre, je sursaute. Regard sur l’écran du téléphone mobile, cet Hermès des temps modernes. « Suis dans mon bain. Tu viens me frotter le dos ? ». Je ne sais pas comment, mais en vingt minutes je suis en bas de chez elle. Le code de la porte arrive sur l'écran, et ces mots : « je me fais un masque ». Grimace. Il m’est arrivé de lui dire comment s’habiller du talon à la racine des cheveux, poupée Barbie de mes désirs de profanation, prélude à ce choc qui allait nous laisser... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 09:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
15 avril 2008

Faster asshole, kill kill

On l’appelle la « Voie Royale ».   Vous pourriez penser que c'est une autre appellation familière pour désigner la sodomie, au même titre "qu'embourber le 4x4". Mais il n'en n'est rien. C'est le surnom donné au chemin de ceux qui savent traverser dans les clous avec brio, ceux qui courent plus vite que les autres pour parvenir au sommet du pouvoir politique et économique.   J’ai suivi cette voie.   Nous étions censés être les meilleurs, une élite de l’enseignement... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 12:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
10 avril 2008

Torticolis

Arrivé au restaurant à l'heure, donc en avance (j'attends une femme), je parcours les visages alentours. A ma gauche, une jeune nana avec une très grosse poitrine sous un petit pull parcourt distraitement son menu. Un trentenaire gominé en costume à rayures la couve d'un vaste sourire tout en dents. Je me souviens de la dernière fois que je suis venu ici. Il y avait une fille qui montrait son book à un photographe, elle était spécialisée dans le nu. Assis devant un thé avec Mlle Zeng, je regardais la nuque de cette fille... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 10:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
07 avril 2008

Love will tear us apart

Ce soir, la fille bourrée qui veut coucher avec tout le monde est un mec. Il est perturbant de voir son corps nerveux pirouetter sur lui-même à s'en étourdir, s'enlacer aux corps des hommes qui passent avant de chuter à répétition sur la table encombrée de verres ou sur le canapé. Juste après un shot de vodka à l'herbe de bison, je me dis qu'il m'a fallu attendre vingt-cinq ans pour connaître la fête dont je rêvais quand j'étais ado, avec la chaîne hi-fi qui crache Joy Division et The Clash et qui disjoncte en plein milieu... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

31 mars 2008

Effet Doppler

Lorsque la rame de métro s'est ruée le long du quai dans le chuintement des freins et le cahot des roues, j'ai aperçu derrière les vitres une tache fluorescente qui culminait au-dessus des têtes serrées les unes contre les autres. Encombré de mon bagage, je suis monté dans la rame et je me suis tant bien que mal enchâssé entre les coudes, les épaules, les fesses et les pieds. A l'autre bout du wagon, une voix nasillarde déclamait des phrases que je captais sans en avoir envie. La tache vert vif était celle d'un étrange chapeau... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 12:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
26 mars 2008

Nombriliste (ou juste en-dessous)

Dans notre époque du tout-informatique, le passage d'un système d'exploitation à un autre, la mise à jour de logiciels, les upgrades divers et variés causent parfois de petites secousses telluriques, des micro-révolutions dans notre vie quotidienne et, pour ceux qui ont la chance d'en avoir une, dans notre vie secrète. Le démarrage de ce nouveau logiciel de tri et de retouches de photos a été pour le moins intrusif. A peine arrivé, le nouveau venu a entrepris de fouiller allègrement mon disque dur dans ses moindres recoins, dans ses... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 13:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
18 mars 2008

Partir droit

Le sms disait : "C'est la fin, il faut que tu viennes". Quelques heures plus tard j'étais sur la route, retournant vers ma famille, mes terres, mon histoire. Dans la voiture, dans la faible lueur verte des compteurs et le murmure de la radio, j'avais cette impassibilité des gens habitués à vivre avec l'idée de la mort des gens qui leur sont proches. J'avais été préparé à l'idée de sa disparition. Elle était malade depuis plusieurs années, sa maladie progressait peu à cause du lent renouvellement des cellules. Je... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 21:40 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
12 mars 2008

D'éponge et de craie

Nous nous sommes rendus dans ce bâtiment sans grâce construit dans le style incertain des ouvrages de l’avant ou de l’après-guerre. Les marches d’escalier étaient en carreaux blancs, parsemés de petit carreaux noirs. Les salles avaient été vidées de leurs tables et de leurs chaises. J’ai tourné un peu autour des rideaux des isoloirs, remarquant ici des silhouettes de bateaux de pêche jaunes et rouges trônant sur la maquette en bois d’une écluse, là des figurines en papier mâché dont la verticalité filiforme... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 12:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]