26 septembre 2008

Architecture et luxure

Laëtitia avait une silhouette de mannequin de chez Aubade. Elle était hôtesse de l'air et elle passait son temps de récupération à faire de l'aqua-gym. Elle m'avait elle-même raconté cette blague de compagnie aérienne qui disait qu'une hôtesse de l'air était comme une station à essence : super des pieds jusqu'au cou, ordinaire du cou jusqu'aux sourcils et... sans-plomb au-dessus. Force me fut d'admettre qu'il y avait du vrai là-dedans. Je l'avais rencontrée en Guadeloupe et très vite nous avions... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 08:00 - - Commentaires [39] - Permalien [#]

21 septembre 2008

Spider kiss

Je referme la porte derrière moi et elle m’embrasse. Elle m’embrasse et le baiser se prolonge un tout petit peu plus que d'habitude. Pas un baiser langoureux, non, un baiser sur les lèvres juste un peu plus long... Elle cesse. Puis elle recommence. Je perçois quelque chose d’inhabituel dans sa façon de faire. Puis l’évidence me saute au visage : elle me flaire. Elle me renifle comme un cochon truffier me passerait au scanner de ses deux cent millions de cellules réceptrices. Je me recule un peu et lui... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 22:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
10 septembre 2008

Ensemble,mais c'est tout

Elle entre dans ce wagon de métro entre Nation et Charles de Gaulle.  Elle a des traits d'une finesse rare, des pommettes saillantes, des yeux d’onyx amandine dessinés par un pinceau divin mouillé d'encre délicate. Ses lèvres sont celles de la reine Hatshepsout, à l'image de ce presque-buste dont ne subsiste au Louvre qu’une bouche brillante de volupté, désirable pour l’éternité... Même fermées, elles semblent entrebaîllées par le pouce d’un homme. Ce n’est qu’au prix d’un effort certain que je m’aperçois que,... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
05 septembre 2008

Le grand Léchant Mou

Le dimanche soir, j’ai toujours quelque réticences à me lover dans les bras de Morphée. Après tout, Morphée est un homme. Je fais donc appel à la chimie, sous la forme d’un hypnotique dont le nom commence par un thé, continue par un met, et finis sur le tas. Ce soir-là, j'avale le cachet ovale et je vais me coucher. Je sais que j’en ai pour un gros quart d’heure avant de m'endormir, alors juste avant la grande plongée je remercie la demoiselle allongée à coté de moi sous le drap pour l'agréable journée avec déjeuner au... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 09:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]