29 juillet 2008

Casanova pas.

Ce jour-là, dans le métro, l'homme est détendu. Il est même serein -et la chose est suffisamment rare pour être soulignée. Il se trouve même séduisant, c'est dire. Ce jour-là, l’homme a une petite lueur coquine dans l’œil, et justement sur une banquette voisine crépitent deux feux follets. Deux jolies brunettes prêtes à croquer Paris qu’elles découvrent. Elles rient d’être simplement là, même dans le métro crasseux et étouffant, même entourées de gens pour qui le quotidien a la même couleur que le jadis.... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 08:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]