Il fait beau.


Dans ce petit bout de parc, les stagiaires de l’agence de pub d’à coté se retrouvent pour mastiquer ensemble leur sandwich à cinq euros et leur Coca Zéro tout en échangeant des considérations profondes sur la vie, la mort et la finale de la Nouvelle Star.


Il y a là un type à dreadlocks rouges portant treillis, Nike vintage et vieux clopo roulé à coté d'une jeune nana blonde à Converse, foulard et jeans’ griffé.


Lui : « Dis, heuu, Chloé, l’autocollant jaune que t’as sur le garde-boue de ton scoot’, là, c’est bien marqué AJV - Association des Jeunes Veneurs, hein ? »


Elle, soudain toute guillerette : « Ouiii, c’est ça !! »


Lui : « Et, heuuu, ça veut dire quoi, veneur ? »


Elle : « Et bien c’est celui qui pratique la vènerie. Tu sais, c’est la chasse à courre avec les chiens, les chevaux, la nature, tout ça, non, pas avec un fusil, c’est les chiens qui mangent l’animal, non, on dit pas un cor, on dit une trompe, enfin tu vois, c’est une tradition ancestrale tout ça tout ça… »

Elle s’arrête en pleine lancée. Le jeune type la regarde avec des yeux écarquillés.

Lui : « Ben… j’croyais trop qu’on avait une anarchiste à l’agence, j’étais super content, mais en fait non… »

Elle : « Ah bon ? Mais heu… pourquoi tu pensais ça ? »

Lui : « Bin au début j’avais lu Association des Jeunes Vénères. Et putain, j’trouvais ça trop pur comme idée... »