18 mars 2008

Partir droit

Le sms disait : "C'est la fin, il faut que tu viennes". Quelques heures plus tard j'étais sur la route, retournant vers ma famille, mes terres, mon histoire. Dans la voiture, dans la faible lueur verte des compteurs et le murmure de la radio, j'avais cette impassibilité des gens habitués à vivre avec l'idée de la mort des gens qui leur sont proches. J'avais été préparé à l'idée de sa disparition. Elle était malade depuis plusieurs années, sa maladie progressait peu à cause du lent renouvellement des cellules. Je... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 21:40 - - Commentaires [12] - Permalien [#]