Elle a employé un mot bizarre comme elle le fait parfois et que je me rappelle que le français n'est pas tout à fait sa langue maternelle.

En fait elle a dit que notre amour était intrusif.

Intrusif.

Cela me plaît que les mots pour dire notre amour ne soient pas banals, même si c'est juste elle qui les dit et si c'est juste moi qui suis là pour les croire.

Intrusif.

J'aime ce mot formé comme une chimère, ce mot qui naît dans l'esprit de cette femme capable de rêver inlassablement à la corde qui mordra ses chairs les plus tendres.

Et j'aime cet amour qui coule dans nos interstices comme du liquide entre les pierres.

Intrusif.

J'aime cet amour qui ne laisse aucune terre vierge dans nos corps, qui fouille de ses doigts tendres les tripes de nos têtes et de nos coeurs, qui lèche de sa langue avide les saletés sacrées de nos corps.

J'aime cet amour intrusif, ce lent viol.