Tout ce temps en apnée, le corps capitonné.

Souffle tiède qui peine à atteindre les bronches.

Le déplacement lent, la pensée immobile.

L’esprit posé sur une chaise.

Les sensations floues.

L’air épais coulé dans la gorge.

L'alentour qui pivote lentement sur l'axe du soi.

Le corps gourd.

-

Et.

Rien.

Gifle-moi.

Scarifie-moi.

Brûle-moi.

-

Sonne ce corps, gifle-le jusqu’à ce que l’onde m'en caresse la joue.

Tremble-le jusqu’à ce qu’il bouge.

Verse-lui de l’acide, trempe-le de vinaigre et de souffre.

Tords-le.

Déchire-le, arrache-le.

Sors-m’en.

Extirpe-m’en.

-

Encule-moi.

-

Ouvre-moi.

Accouche-moi.