28 octobre 2007

Les lieux impurs - II

Joseph aimait donner de l’argent aux filles pour qu’elles couchent avec lui. Pour des raisons qui m’échappaient, par impatience peut-être, il préférait payer pour obtenir ce que je n'avais jamais voulu avoir que spontanément. Il s’arrêtait au corps des femmes, j’allais jusqu’à leur âme. Il achetait leur consentement pour quelques heures quand je n'aspirais qu'au don inconditionnel de leur désir... Joseph passait du temps sur le minitel et ensuite sur internet. Il connaissait parfaitement ces sites où des femmes acceptaient... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 22:00 - - Commentaires [33] - Permalien [#]

22 octobre 2007

Les lieux impurs - I

Ce sont mes plus jeunes amantes qui m'ont attirées dans ces lieux-là. Ce sont ces corps si doux, si délicats, si tendres qui m'ont demandé d'être leur accompagnateur, leur passeur, leur protecteur dans ce monde de moiteur délétères et d'âmes perdues qui les fascinait tant. Avec une certaine ironie, je me suis parfois vu confier le bâton du berger alors que j'étais aussi innocent que l'agneau que je guidais, à l'instar de cette jeune fille que j'emmenai à sa première partouze alors que j'étais aussi novice qu'elle dans cet... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 14:00 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
17 octobre 2007

Les stations invisibles

Les corps ternes pressés les uns contre les autres ignorent farouchement la promiscuité de l'espace confiné. La rame progresse par à-coups dans le tunnel. Les regards traversent les regards sans s'arrêter et viennent s’échouer sur les néons et les affichettes publicitaires. Le chargement humain ondule doucement à chaque arrêt et à chaque redémarrage. Au milieu du wagon, un couple se regarde dans les yeux. Elle lui parle doucement en posant ses mains sur sa chemise, elle pose ses doigts sur sa peau au travers du tissu, elle le touche,... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 12:00 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
11 octobre 2007

Play blessures

Ses dents se sont refermées au-dessus de mon téton droit. Elle les a resserrées dans le gras et le muscle jusqu'à ce qu'elles se rejoignent presque de part et d'autre de ma peau. J'ai saisi ses cheveux dans mon poing et j'ai tiré en arrière jusqu'à ce qu'elle entr'ouvre la bouche. Elle m'a giflé. Une fois, puis deux, puis trois. J'ai embrassé ses lèvres. Puis je l'ai giflée à mon tour. Fort. Elle a marqué un temps d'arrêt. Puis j'ai léché sa joue. Puis j'ai caressé son visage. Elle a pyrogravé sa bouche dans mon épaule... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 00:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
08 octobre 2007

Des équilibres

Je referme le livre. J’ai mal dans l’épaule d’être resté longtemps immobile sur ce lit, sous la toiture mansardée de la maison. Par le Velux ouvert volètent quelques piaillements d’oiseaux, le bruit d’une tondeuse à gazon et l’odeur de l’herbe fraîchement coupée. Je m’allonge sur le dos. Je bascule ma tête en arrière pour regarder le ciel bleu par l’ouverture carrée. Dans mon champ de vision défilent le plafond, le velux et, pour barrer cet horizon, une poutre. Je pousse doucement mon corps en arrière, mon torse pend hors du lit, tête... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 21:27 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
02 octobre 2007

Les gens que nous connaissons

La dernière fois que j'avais vu J., il avançait dans les allées de ce salon international avec l'air de porter un sac de gravats sur ses épaules. J'avais quitté la société où il était mon patron cinq ans auparavant et il me parlait à présent d'une voix lasse et sans inflexions filtrant d'un visage aux traits tombants. Je crois que J. avait eu un cancer, ou qu'il en avait un. Le J. que je vois à présent n'a rien de commun avec cette dernière image. Il se tient droit et sa coupe de cheveux en brosse sur des cheveux argentés lui va... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 07:30 - - Commentaires [14] - Permalien [#]