17 octobre 2007

Les stations invisibles

Les corps ternes pressés les uns contre les autres ignorent farouchement la promiscuité de l'espace confiné. La rame progresse par à-coups dans le tunnel. Les regards traversent les regards sans s'arrêter et viennent s’échouer sur les néons et les affichettes publicitaires. Le chargement humain ondule doucement à chaque arrêt et à chaque redémarrage. Au milieu du wagon, un couple se regarde dans les yeux. Elle lui parle doucement en posant ses mains sur sa chemise, elle pose ses doigts sur sa peau au travers du tissu, elle le touche,... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 12:00 - - Commentaires [42] - Permalien [#]