02 septembre 2007

L'homme coupé en deux

Je n'ai pas de peau. Ou si peu. Pas d'épiderme, j'entends. Pas de cette fine pellicule qui protège l'intérieur de l'extérieur. Avec la conséquence que ce que l'on me dit, ce que je vois, ce que l'on me fait entre directement à l'intérieur. Se déverse. Et brûle, gratte, chatouille, ronge, claque... c'est selon. Je n'ai pas de peau, c'est ainsi. Je prends le monde de plein fouet. Beaucoup de choses me saturent émotionnellement. Me font peur. M'inquiètent. Me débordent. Alors, il y a longtemps, sans d'abord m'en rendre compte, j'ai... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 23:24 - - Commentaires [9] - Permalien [#]