17 juillet 2007

Interiors

La journée avait avancé petit à petit. Le soleil, comme pour aggraver son retard, avait plombé l'atmosphère. Derrière les volets fermés, le temps s'était écoulé dans le bruit de la foule et les klaxons excédés. La pluie orageuse avait fait s'écraser des gouttes lourdes et vindicatives sur le bitume et la chaleur s'était finalement dissipée, comme hachée. J'avais entr'ouvert les volets pour laisser l'air frais pénétrer dans l'appartement. Sur la façade de l'immeuble d'en face, de l'autre coté de la rue bruyante, une... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]