10 juillet 2007

Cagliostro

Ainsi il a fallu prendre la boue, les scories, les corps étrangers. Il a fallu prendre la triple humiliation, les incompréhensions, les doutes. Il a fallu prendre la matière informe, râpeuse, grumeleuse. Il a fallu la laisser se contracter jusqu'à ce qu'elle forme cette boule dure, dense, noire au centre du corps. Et la laisser fermenter. L'incuber au centre, la laisser peser et refroidir. Il a fallu mirer la matière, inlassablement, la faire tourner sur elle-même sans fin jusqu'à ce que ses contours se dessinent et se... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 01:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]