26 mai 2007

L'odeur de la foudre

Le ciel est devenu jaune safran, puis jaune soufre. Puis noir. L’air a crépité, l’ozone a dégagé son odeur piquante. Le bruit a déferlé dans la seconde, d’une force incroyable, tonnerre libérateur d’une nature rageuse. Les nuages ont crevé comme un jet de sperme qui éclate hors du méat urinaire. Les éclairs ont zébré le ciel comme une ceinture qui cingle les seins gonflés de la femme qu'on aime. Le bruit a roulé comme un cul que l’on fend. L’orage a éclaté et a inondé la ville. Le bitume s’est mis à charrier des masses d’eau grise que... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 15:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 mai 2007

Hopper

De l'autre coté de la rue, une station-service déserte laisse claquer ses étendards dans le vent. Les nuages orangés poussés par le vent défilent rapidement au-dessus du pare-brise. L'homme et la femme sont étrangement conscients de la promiscuité qui s'offre à eux après les fumées, l'alcool et la musique de la fête. Les lèvres de la femme sont douces et ouvertes tandis qu'elle respire l'air où luisent les instruments de bord. Les mains qui courent sous les tissus sont silencieuses. L'homme dénoue un à un les... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mai 2007

A brief history of violence

Je suis entré dans la salle de bains et je bandais. J’étais nu comme je le suis habituellement chez moi le matin, et comme habituellement mon corps s’assurait que j’étais en état de perpétuer mon espèce, un mâle en bon état de fonctionnement. Elle a poussé un petit cri de surprise affecté, et comme souvent elle s’est baissée et a pris mon sexe dans sa bouche, avec cette attitude ambiguë qu’elle a toujours, cette façon de faire comme si tout en ne faisant pas. Pour une fois je ne me suis pas extirpé de mon corps... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 15:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 mai 2007

Une pierre et de l'eau

La petite rainure à l'angle était sale. J'ai pris la brosse et j'ai frotté, en insistant. J'ai frotté avec application, avec la douleur qui montait dans mes biceps et mes avant-bras, avec un peu de sueur qui perlait à mon front. Je me suis déplacé, j'ai longé petit à petit la rainure pour la nettoyer sur toute sa longueur. Quand je me suis relevé, j'ai senti l'acide lactique se dissiper hors de mon corps comme un drap qui tombe à terre. J'ai pris l'arrosoir en plastique et j'ai largement versé l'eau sur toute la surface... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mai 2007

La femme à la peau de serpent

Cette-nuit là, nous avons fait l’amour, un peu. Mais l’enjeu de cette nuit n’était de pas faire l’amour. Nous avons dormi dans la peau de l'autre, dans le souffle de l'autre, dans la chaleur de nous deux. A présent c'est le matin et après avoir grignoté du parmesan, des grains de raisin rouge et bu du thé au jasmin, je fais couler de l’eau sur ses épaules nues. Je fais couler l’eau très chaude car je sais qu’elle en aime la brûlure sur sa peau. Je place dans ma paume une noix... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 15:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]