09 décembre 2006

Docteur rosse...

J’attends depuis dix minutes dans la grande salle d’attente du cabinet médical. Pour tuer le temps, je regarde les moulures de ce qui fut le salon de réception d’un grand appartement haussmannien. Les dorures ont été recouvertes de peinture blanche et le plancher dissimulé sous une moquette grise qui aurait besoin d’être changée. Des sculptures sont posées sur des cubes gris et de grandes toiles qui furent contemporaines il y a trente ans s'ennuient sur les murs. Devant la cheminée en marbre détonne une grosse tête de Bouddha de style... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 16:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

05 décembre 2006

Mutiques...

Il y a cette présence derrière la porte qu’on entend à pas feutrés, dans un froissement de tissus ou un craquement de parquet. Il y a ces sonneries de téléphone et cette voix qui répond calme et posée. Il y a la porte et le mur, et elle et moi de l'autre coté. Il y a cette robe noire ajustée sous laquelle il n’y a rien d'autre que sa peau. Il y a son sourire et ses longs cils assortis. Il y a le rapprochement animal de nos corps, par touches, par flairements, par coups de langue. Il y a mes paumes qu'elle lèche comme... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 décembre 2006

Le festin de l'ogre

C’était la première fois de ma vie que j'entrais dans un cinéma et tout était immense, nouveau et grisant : la moquette rouge, les piliers pharaoniques, les cordons de velours, l’escalier monumental, les affiches de film qui faisaient dix fois ma taille. Et pas encore cette omniprésente odeur de pop-corn au beurre. Mes parent m’avaient emmené au « Lux » voir une version cinéma du Petit Poucet de Charles Perrault. Pour autant que je m’en souvienne le film était assez beau, avec force costumes chatoyants et décors... [Lire la suite]
Posté par memorandhomme à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]